Le drone et autres gugusses…

Corrie Heeremans À venir à l'ALPA :, Nouvelles 0 Comments

I M P O R T A N T
Sachez que le lien ZOOM pour accéder à la salle de Denis Germain vous sera envoyé dans la prochaine infolettre. Lisez donc attentivement cette communication. 
Mercredi, ouvrez le lien vers 18 h 45 afin d’être prêts lorsque Denis ouvrira la porte de sa salle.
Rappelez-vous que la soirée commence à 19 h.


Denis Germain, un personnage en soi, nous parlera de cette bibitte qu’est le drone. Pour plusieurs, c’est sans intérêt mais d’aucuns y trouvent un plaisir énorme. Il est vrai que certaines images faites avec cet engin sont très souvent spectaculaires. Donc, cette présentation devrait être intéressante et plaire à tous même si jamais un drone se retrouvera dans votre carquois.  Mais, il est bon de connaître ce qui se fait et ainsi augmenter sa culture photographique. De belles discussions peuvent naître en parlant d’équipement photo.

Voici qui il est : ( texte glané sur son site web.)

 

Qui suis-je ?
Je suis un artiste : la musique, le dessin et la peinture ont toujours fait partie de ma vie. J’ai reçu mon premier appareil photo à l’âge de 9 ans, et ce mode d’expression m’a fasciné dès le premier jour. Au fil du temps, la photo est devenue mon moyen préféré de communiquer ma vision du monde qui nous entoure : j’avais finalement trouvé le médium qui me permettrait de m’exprimer. Après de nombreuses années à travailler en publicité et marketing, l’autodidacte passionné que je suis a entrepris d’explorer les nombreuses options qu’offrait dorénavant la photographie numérique.

En tant que photographe de presse, je poursuis une seule et unique quête : présenter une image forte et artistique qui raconte l’histoire et qui nourrit ma passion pour le beau. Même la plus banale des affectations, que certains pourraient trouver ennuyante, constitue pour moi une source de motivation, car je m’efforce toujours de faire de la photo un complément esthétique parfait à l’article (ou vice versa).

J’ai passé une grande partie de ma jeunesse à regarder mon père trier ses diapositives pour ne conserver qu’uniquement les meilleurs clichés; c’est probablement la raison pour laquelle je suis toujours à la recherche de LA photo qui exprimera le mieux l’événement, celle qui se démarque parmi les quelques centaines que j’ai prises lors de l’affectation. C’est d’ailleurs ce même besoin viscéral qui me pousse à épurer et à simplifier mes images par la composition, les couleurs, le choix du cadrage ou même de l’objectif.

Le plus beau compliment que je puisse recevoir est que mes photos semblent être des mises en scène théâtrales, ou qu’elles semblent provenir d’une bande-annonce de film alors qu’elles ont tout simplement été croquées sur le vif.

Voici où vous trouverez plus de détails sur son travail :

 

Et quelques images : 

 

À mercredi.

Laisser un commentaire