Elle sera finalement là …

Corrie Heeremans À venir à l'ALPA :, Articles, Nouvelles 0 Comments

Sue Van-ho devait nous donner une conférence en avril 2020, mais la pandémie nous a forcé à annuler cet évènement. Elle a gentiment accepté de présenter sa conférence mercredi le 27 janvier même si son emploi du temps est très chargé….
Donc, soyez à la porte de la salle Zoom de l’ALPA dès 18 h 45 mercredi.
Le lien pour y accéder vous sera envoyé d’ici là.

Conférence : MÉMOIRES DE CES VILLES  avec Sue Van-Ho

« Les souvenirs s’effacent au fil du temps de ma mémoire. La photographie quant à elle, m’a toujours aidée à me rappeler les événements, les visages, les lieux. Lorsqu’une image n’est pas captée par un appareil, mes souvenirs deviennent peu à peu irréels.

Ce projet est un travail de recherche sur les souvenirs fragmentaires, fuyants et entremêlés qui se créent à la suite de l’exploration d’une cité. Il montre les images qui auraient été imprégnées dans ma mémoire si je n’avais pas apporté d’appareil photo lors de mes voyages. »

Bio

Sue Vo-Ho utilise le médium photographique dans un but d’exploration esthétique du monde extérieur. Elle exprime une vision personnelle d’une réalité intérieure et ses images sont, par conséquent, teintées d’une légère mélancolie. La dualité du mouvement effréné des villes et le vide des lieux naturels inspirent ses projets. Elle extrait les éléments des lieux qui l’entourent en les photographiant. Un contraste se retrouve dans les thèmes qu’elle  privilégie ; le désert, les édifices, l’océan, les terrains urbains, les végétaux, les murs des villes.

Ayant fait ses premières armes avec la photographie argentique, ses images, même numériques, sont toujours imprégnées de ces techniques. Elle réalise certains projets sur pellicules, qu’elle numérise par la suite, alors qu’elle se plaît à en mélanger les deux univers. Pour d’autres projets, elle effectue la prise de vue directement à partir d’un appareil numérique. Dans les deux cas, elle effectue la post-production à l’aide de différents logiciels. La retouche fait ainsi partie intégrante de son processus créatif, au même titre que la prise de vue. Elle travaille ses images numériquement comme elle aimait travailler en chambre noire; en expérimentant avec les filtrations et en effectuant des surimpressions afin de créer une nouvelle image. Elle utilise donc ses fichiers numériques comme elle utilisait ses négatifs, telle une matière première qui offre des possibilités infinies.

Diplômée en Photographie du Cégep du Vieux-Montréal, Sue Vo-Ho travaille comme photographe depuis 1998. D’abord en photographie commerciale, elle a travaillé  comme pigiste dans différentes sphères de la photographie telles que le portrait, la mode et l’évènementiel. Sa passion pour la musique l’a amené a collaborer avec de nombreux artistes de la scène montréalaise. Membre du RAAV et co-fondatrice du collectif photographique Visio, elle se consacre maintenant à des projets d’expositions et à la photographie d’art. Elle a exposé ses oeuvres dans différents lieux de diffusion : Musée  populaire de la Photographie, Galerie Art Mûr, Galerie la Seigneurie, etc. Ses oeuvres se retrouvent sur deux galeries virtuelles :  Singulart et Grizzly Montréal. Bachelière en Enseignement Professionnel de l’Université de Sherbrooke en 2016, elle enseigne, depuis 2010, la photographie au CFP Lachine.

 

Laisser un commentaire